Histoire de la Corse

Histoire de la Corse

Plus connue comme la ville natale de Napoléon Bonaparte, la Corse a connu une histoire mouvementée. On pense que les premiers établissements humains ici remontent à 3000 avant J.-C. J.-C. Les preuves comprennent des pierres debout, dont certaines peuvent être trouvées à Filitosa.

L’île a ensuite été colonisée par les anciens Grecs et les Étrusques. Plus tard, elle est devenue un territoire de l’Empire romain. Les Romains ont exploité les riches gisements minéraux de l’île, dont le cuivre et le plomb. Les eaux qui entourent la Corse sont également des zones de pêche fertiles pour les huîtres et les anguilles. La domination romaine sur l’île devait s’effondrer au Ve siècle après J.-C., en même temps que le déclin de l’Empire romain.

LE MOYEN-ÂGE

Au cours de l’histoire du Moyen Age, la Corse a été envahie à de nombreuses reprises. En 1077, le contrôle de l’île passe aux mains de la ville-État de Pise qui, en 1284, connaît un déclin. En 1297, le pape Boniface VIII donne au roi d’Aragon le pouvoir de régner sur la Corse et la Sardaigne voisine. Certains pensent que l’origine du drapeau de l’île, avec son dessin caractéristique de tête de Maure, remonte à cette période, tandis que d’autres contestent vivement cette théorie. Au début du XIVe siècle, les Génois ont pris le contrôle de l’île. En dehors d’un intermède assez court de la domination française, les Génois ont tenu l’île jusqu’au 18e siècle.

UNE ÎLE INDÉPENDANTE

Au début du XVIIIe siècle, la révolution a éclaté à plusieurs reprises, les habitants de l’île étant de plus en plus mécontents de la domination étrangère. Puis, après quelque 40 ans de lutte, les révolutionnaires ont réussi leur combat pour l’indépendance.

En 1755, un patriote corse, Pascal Paoli, est officiellement déclaré général de la nation corse. Bien qu’il doive finalement être expulsé de l’île, il parvient à y fonder une université et introduit un élément de réforme démocratique en Corse. Une Assemblée nationale a été créée et Paoli a annoncé que la tête de Maure allait devenir un emblème national. La nouvelle capitale de cette île indépendante est Corte.

Cette indépendance ne durera pas longtemps. En 1769, la Corse est rétrocédée à la France, ce qui entraîne l’intégration de l’île dans le giron français. Plus tard cette année-là, le fils le plus célèbre de l’île, Napoléon Bonaparte, naît à Ajaccio.

En 1790, Paoli est revenu dans l’île et, soutenu par l’Angleterre, a réussi à déclarer l’indépendance de la France.

 HISTORIQUE DU 19e SIÈCLE À CE JOUR

Cette indépendance ne devait pas durer longtemps. Six ans plus tard, les forces anglaises se retirent de la Corse. Les forces de Napoléon s’installent sur l’île et celle-ci devient un département de la France.

En 1972, il a été reconnu que l’écologie de l’île était dans un état vulnérable. Le Parc naturel régional de Corse a donc été créé pour la protéger pour les générations futures. Le parc couvre plus d’un tiers de la superficie totale de l’île.

En 1998, Claude Erignac, le préfet de l’île, a été assassiné. Cette action séparatiste a provoqué une onde de choc dans le monde entier. En 2001, la France a accordé à la Corse une autonomie limitée, qui a toutefois été annulée par la suite par la Haute Cour de France. Néanmoins, la Corse a conservé le droit d’utiliser sa propre langue dans ses écoles.

Aujourd’hui, la Corse est toujours un département français. Au fil des ans, l’importance agricole de l’île s’est réduite, et beaucoup ont choisi de partir pour le continent. Ainsi, ses villes restent de taille modeste et même la capitale Ajaccio ne compte plus qu’environ 60 000 habitants.

Plus de détails sur:

http://www.incorsicamag.com

Vous aimez alors partagez