Agadir : quand la star des stations balnéaires marocaine fait les yeux doux

Agadir : quand la star des stations balnéaires marocaine fait les yeux doux

La simple évocation d’Agadir en tant que destination s’ensuit généralement d’une foule d’images ayant trait à la plage, aux activités nautiques et au farniente les doigts de pied en éventail. A ce jour, cette ville du sud-ouest marocain compte plus de 420 000 âmes.

La Kasbah

Cette impressionnante forteresse de 236 mètres domine aussi bien la ville que la plage. Celle-ci a été construite en 1540 par le roi du Maroc Mohammed Ech-Cheikh. Ses fortifications ont été reconstruites à la suite du tremblement de terre survenu en 1960. Les nombreux visiteurs de la Casbah (ou Kasbah) sont rapidement amenés à prendre conscience que ce lieu abritait jadis le plus ancien des quartiers d’Agadir. La Kasbah offre un point de vue absolument imprenable pour quiconque désire immortaliser un coucher de soleil.

La plage d’Agadir

S’étendant à perte de vue, c’est-à-dire sur tout de même pas moins de 10 km, cette plage est parfaite pour les vacanciers désireux de profiter comme il se doit du soleil et de la relative fraîcheur de l’océan. Tout comme les locaux, les touristes apprécient son « microclimat » nettement moins étouffant que partout ailleurs en ville. Ses ports sont au nombre de trois. Agadir possède un port de pêche qu’il vaut mieux visiter tôt le matin pour bénéficier de la prime fraîcheur offerte par les derniers arrivages de poisson. La station balnéaire ne serait peut-être pas ce qu’elle est sans son port de plaisance. A cela s’ajoute tout naturellement un port de commerce.

Agadir côté centre…

Contrastant avec d’autres villes du Maroc, le centre-ville d’Agadir est résolument plus moderne que ses pairs et empreint d’un certain dynamisme. L’avenue principale d’Agadir est l’avenue F.A.R (Forces armées royales). Bien évidemment, la modernité de la ville s’explique aisément pour peu que l’on tienne compte des ravages causés par le tremblement de terre de 1960.

Le souk d’Agadir

Le souk d’Agadir

Outre le fait d’être le plus vaste du pays et peut-être bien de tout le Maghreb, le souk d’Agadir a toutes les chances d’en mettre plein les yeux à ses innombrables visiteurs. Ses étals bigarrés regorgent de tapis, de maroquinerie et de toutes sortes de produits du terroir. A l’instar de tous les souks, aucun prix n’est affiché. Il est donc indispensable de prendre la peine marchander sous peine de devoir payer le prix fort.

La Marina

Il est vrai que la station balnéaire doit beaucoup à sa marina. Les activités nautiques y sont légion, qu’il s’agisse de surf, de paddle, de jet-ski, de planche à voile et de toutes sortes d’autres joyeusetés du genre. Locaux et touristes profitent du front de mer et de la majeure partie des insfrastructures environnantes.

La Médina Cocco Polizzi

Déguster un délicieux thé à la menthe à la Médina Cocco Polizzi est un moyen comme un autre pour s’imprégner de la douce torpeur locale. Avec un tant soit peu de recul, force est de reconnaître qu’il y a comme un air d’Italie à la Médina Cocco Polizzi.

La cuisine marocaine

Les gourmands ayant choisi Agadir pour destination ne sont pas près de faire l’impasse sur quelques-uns des fleurons de la cuisine marocaine. A ce propos, il convient de rappeler au bon souvenir de tout un chacun que la cuisine marocaine résulte de diverses traditions culinaires parmi lesquelles figurent : la cuisine berbère, arabe et… andalouse !

A la fois subtil et plein de saveurs, l’art culinaire marocain est l’un des plus fins d’Afrique du nord.

Vous aimez alors partagez